Determinants of elephant distribution at Nazinga Game Ranch, Burkina Faso

Jonathan A. Jenks, Robert W. Klaver, Zeno W. Wicks III

Abstract


We used seasonal ground total counts and remote sensing and GIS technology to relate elephant (Loxodonta africana africana) distribution at Nazinga Game Ranch to environmental and anthropogenic factors. Variables used in analyses were normalized difference vegetation index, elevation, stream density, density of poaching and human illegal activities, distance to dams, distance to rivers, distance to roads, and distance to poaching risk. Contrary to our expectation, road traffic did not disturb elephants. Strong negative relationships were documented between elephant abundance and stream density, distance to dams, and poaching density. Density of poaching and other human illegal activities explained 81%, vegetation greenness 6%, and stream density 3% of the variation in elephant density. Elephant distribution represented a survival strategy affected by poaching, food quality and abundance, and water availability.

French
Nous avons utilisé des données dʼinventaires totaux terrestres, de télédétection et de Système dʼInformation Géographique pour étudier les facteurs environnementaux et anthropogéniques qui déterminent la distribution des éléphants au Ranch de Gibier de Nazinga. Les variables étudiées comprenaient lʼindice de végétation par différence normalisée, lʼélévation, la densité des ruisseaux, la densité des activités illégales et de braconnage, la situation des éléphants par rapport aux barrages, rivières, routes, et activités illégales et de braconnage. Nos résultats ont indiqué que contrairement a notre hypothèse de base, la principale route avec son trafic ne semble pas perturber la quiétude des éléphants. Aussi, de fortes corrélations négatives ont été observées entre les éléphants et la densité des ruisseaux, la situation par rapport au barrage, la densité des activités illégales et de braconnage. Lʼanalyse des variables les plus importantes à lʼaide de régression multiple a montré que la densité des activités illégales et de braconnage, lʼindice de végétation ainsi que la densité des ruisseaux expliquent respectivement 81 %, 6 %, et 3 % de variation de la densité des éléphants. La distribution des éléphants au Ranch de Gibier de Nazinga semble représenter une stratégie de survie déterminée par les activités illégales et de braconnage, lʼabondance et la qualité du fourrage et enfi n le disponibilité de lʼeau.

Keywords


environmental factors; anthropogenic factors

Full Text:

PDF


Powered by PostgreSQL Hosted by ibiblio Creative Commons License